Jardinière : astuces pour protéger les plantes en hiver

Jardinière : astuces pour protéger les plantes en hiver Large Image

Le froid de l’hiver n’épargne pas nos jolies plantes d’extérieur. Bien avant l’arrivée de cette saison, il faut penser à soigner notre jardinière, car le froid et l’humidité sont les principaux ennemis des plantes. Des fléaux qui favorisent le développement des maladies responsables du pourrissement des feuilles, et parfois même des racines. Certes, vous pourrez faire rentrer certaines plantes à l’intérieur de la maison, mais cela ne leur protège pas pour autant.

Bien hiverner les plantes

En cette période de l’année, pélargoniums, anthémis et autres plantes s’inviteront en intérieur. Il convient à ce moment-là de mettre de côté les plantes malades, notamment celles aux feuilles tâchées ou celles qui n’ont pas suffisamment fleuri.

oter feuilles malades

Oter les feuilles malades

En cas de contact avec le sujet malade, les autres plantes de la même espèce risquent en effet d’être affectées. C’est encore pire s’ils sont installés dans des conditions difficiles, à faible lumière ou en manque d’aération. Dans ce cas, le botrytis vient se loger sur leurs parties mortes.

Pour se prémunir des dangers, il est plus prudent d’ôter toutes les feuilles malades, et si une plante est atteinte, mieux vaut l’éliminer. Autres précautions : déloger les insectes parasites à l’aide d’un insecticide, une semaine avant de les rentrer. Il s’agit ici des cochenilles, pucerons…

Se débarrasser des otiorrhynques !

chenille

Les insectes nocturnes de la famille des coléoptères ont tendance à attaquer les feuilles grignotées. Les adultes agressent en particulier les feuilles de rhododendrons et des hydrangeas. Le terreau devient leur lieu de pondaison tandis que les racines sont chargées de larves. Afin de lutter contre ces insectes ravageurs, il faut attendre la nuit pour éliminer les adultes, juste au moment où ils se nourrissent de la plante. Si l’attaque est vraiment grave, enlevez le plus de terreau possible, puis aspergez d’une infusion de tanaisie pour tuer les larves.

Surveiller de près le contenant

À part les pucerons et les cochenilles, les escargots sont aussi de parasites très destructeurs de vos plantes. Pour atteindre leur proie, ils s’accrochent aux rebords des soucoupes ou dans les cavités de cache-pot en bois.

Concernant les insectes, ils se présentent sous forme de larves, d’œufs et de cocons pendant l’hiver. Il est donc impossible de savoir s’ils sont nuisibles ou pas. Cependant, s’ils se placent à proximité de la plante, c’est qu’ils ont l’intention de se nourrir de celle-ci au printemps.

azalee-rhododendron-pot

Azalée et rhododendron en pot

Enfin pour protéger vos jolies fleurs, Ces dernières accumulent plus facilement l’eau de pluie qui risque d’y rester et maintenir le terreau détrempé. À la place, privilégiez les cache-pots et autres contenants lisses qui sont beaucoup plus sécuritaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Copyright 2017 Le Paysagiste - Tous droits Réservés - Architecte paysagiste - Contact

Recevez 4 Devis Gratuits de Paysagistes près de chez vousCliquez ici