Comment obtenir un jardin naturel sans nuire l’écosystème ?

Comment obtenir un jardin naturel sans nuire l’écosystème ? Large Image

Pour changer des pépinières classiques, adoptez de nouvelles méthodes pour embellir l’extérieur de votre maison. La permaculture comme l’agroforesterie ou encore le jardin-forêt sont des concepts récents que vous pouvez essayer. De plus, vous respectez la nature ainsi que l’harmonie environnant et ses habitants.

La permaculture : une méthode très économique

La permaculture consiste à associer les techniques d’aménagement de la culture, en coïncidantles manières traditionnellesavecles nouveauxprincipes. En premier lieu, ce concept créé par David Holmgren et Bill Mollison vise à respecter l’écosystème de votre jardin. Au final, si vous adoptez cette méthode, la terre sera plus productrice en fruits et légumes.

Pour réaliser la permaculture, déterminez tout d’abord l’endroit exact où vous voulez établir votre champ potager. Examinez les différents cycles naturels (eau, soleil, climat, etc) qui pourront avoir de l’influence sur votre agriculture. Une fois ces critères définis, vous pouvez entamer les travaux nécessaires en respectant bien évidemmentchaque élément du système.

Par ailleurs, ce qu’il faut éviter, c’est de laisser le sol tout nu. Mettez par-dessus du paillage afin de garder l’humidité de ce dernier.Vous devez à tout prix prendre soin de la terre afin d’attirer les fameux vers de terre et les insectes bénéfiques.

Ce sont des éléments très utiles pour ce genre de plantation. Recyclez et récupérez au maximum l’eau que vous utilisez dans votre jardin permaculturé. Au lieu de laisser couler l’eau de pluie, par exemple, placez des barils au niveau des gouttières de la maison. Sachez que ce fluide naturel est très riche en éléments nutritifs. Enfin, pour obtenir un bon compost, employez les déchets présents dans le jardin ou les restes de vos nourritures.

Agroforesterie : une pratique avantageuse

Cette technique consiste à introduire des arbres au beau milieu de votre plantation. Elle améliore mieux la décoration et apporte des bienfaits inégalés pour le jardin. Pour ne pas vous tromper et avoir des problèmes, utilisez les espèces adaptées. Favorisez les arbustes avec un feuillages caducs et moins denses. Vous pouvez également choisir les végétaux qui comportent des porte-greffes semis vigoureux.

En ce qui concerne la taille des arbres, vous avez un choix libre. De préférence, veuillez à ce que ces derniers soient des arbres fruitiers. Même principe que l’agroforesterie, le jardin forêt est une méthode naturelle prometteuse. Il ne nécessite aucune intervention humaine, mais il faut  mettre les plants en système étagé.

Quelques végétations à ajouter dans le jardin

Pour avoir un verger naturel, adoptez la capucine, l’hysope à fleur blanches, le phlomis, la lavande « Dutch » ou bien d’autres fleurs. Utilisée le plus souvent comme un couvre-sol, la capucine protège efficacement les plantes des insectes ravageurs. De même pour l’hysope à fleur blanche, il dégage un parfum très vivace et musqué. Il est placé au pied des arbres fruitiers ou des rosiers.

Le phlomis, par contre, est une barrière active contre la formation des mauvaises herbes. Et la lavande « Dutch » est une fleur très utile, non seulement pour les tiges et épis qui servent de nids pour les oiseaux, mais les fleurs et les graines nourrissent les agents pollinisateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Copyright 2017 Le Paysagiste - Tous droits Réservés - Architecte paysagiste - Contact

Recevez 4 Devis Gratuits de Paysagistes près de chez vousCliquez ici