Comment se reproduisent les moustiques dans votre jardin ?

Comment se reproduisent les moustiques dans votre jardin ? Large Image

Les moustiques appartiennent à une variété d’insectes diptères reconnue pour leurs piqûres qui démangent. Ils sont également transmetteurs de diverses maladies dont les plus graves sont le zika et le paludisme.

Chaque année surtout dans les pays du tiers monde, les moustiques font des milliers de victimes. Le mode de reproduction d’un moustique est un cycle complexe mais cela n’empêche pas qu’ils se reproduisent par millions chaque année.

La reproduction des moustiques dans votre jardin

Il y a une grande diversité d’espèces de moustiques dans le monde. Pour être précis, il existe plus de 3500 espèces différentes dans le monde. Parmi ces 3500 espèces, seulement un nombre limité pique l’homme dont les plus fréquentes appartiennent aux genres Aedes, Ochlerotatus et culex.

Il n’y a que les moustiques femelles qui viennent d’être fécondées qui piquent. Ceci est dû à cause de leur besoin de sang. C’est dans le sang que les femelles puisent les protéines indispensable pour leurs œufs afin de les menées jusqu’à maturité. Les moustiques mâles ne piquent pas, ils se contentent des nectars contenus dans les fleurs.

Il faut noter que certaines espèces de moustiques n’ont pas besoin de sang pour la maturation de leurs œufs. D’autres ne s’attaquent pas aux humains mais ont une préférence pour le bétail, les oiseaux ou les reptiles. La présence de plumes sur les antennes sert à distinguer un moustique mâle d’une femelle.

Même si les moustiques ont un cycle de vie semblable, à cause de leurs différences d’habitats leurs conditions de ponte et d’éclosion diffèrent. Atteignant l’âge adulte, la durée de vie d’un moustique peut atteindre plusieurs mois.

Concernant leur lieu de prédilection, les moustiques apprécient les milieux aquatiques : les marécages, les fossés, les zones humides inondables etc. Pourquoi ? Parce qu’ils ont besoin d’une surface humide pour pondre. Pour trouver une source de nourriture afin de s’assurer que leurs œufs atteignent la maturité, les moustiques femelles fécondés, sont localisés aussi dans les zones urbaines.

Le cycle de reproduction d’un moustique : Ponte et prolifération

moustique

La première phase de reproduction d’un moustique commence d’abord par l’accouplement. Les femelles n’ont besoin que de s’accoupler une seule fois pour que leurs œufs soient fécondés. Généralement, l’accouplement des moustiques se passe en plein vol. Pour vous débarrasser des moustiques, contactez une entreprise de désinsectisation anti moustique.

Après fécondation, les femelles vont se trouver des conditions où la température et l’humidité seront optimales pour la ponte. Les moustiques femelles ont besoin de se nourrir toutes les 48 heures. Un moustique femelle, à chaque repas, peut développer une portée de 200 œufs. C’est un nombre colossal d’autant plus que si elle arrive à survivre pendant tout un mois et qu’elle arrive à se nourrir toutes les 48 heures, elle va pondre jusqu’à 3000 œufs. Ces œufs peuvent rester viables de 5 à 10 ans.

La deuxième phase de reproduction est la ponte. La pondaison se fait sur la surface de l’eau et les œufs pondus sont isolés par paquet de 50 à 200. Ils vont flotter le temps que l’embryon se développe. Le temps que passe un embryon dans un œuf est d’une semaine pendant l’été et un mois entier pendant l’hiver. Tous les moustiques naissent dans l’eau.

La troisième phase est l’éclosion. Les embryons vont sortir de leur coquille pour devenir des larves. Les larves vont muter quatre fois avant de devenir une nymphe. Il est à noter que même si les larves se trouvent à la surface de l’eau, elles respirent de l’air et se nourrissent de matériel organique qu’elles filtrent.

Après avoir muté quatre fois, la larve va devenir une nymphe. C’est la dernière phase de la reproduction. Une nymphe va encore passer deux semaines dans l’eau avant de devenir un moustique adulte. A ce stade, la nymphe ne se nourrit plus jusqu’à ce que le moustique adulte émerge. Toutefois, quand les conditions d’éclosion sont moins propices pendant l’hiver par exemple, il arrive qu’il reste à l’état de larve jusqu’à la prochaine saison. La larve ne va subir aucune transformation pendant une longue période. Pendant les premiers jours de leur existence, mâle et femelle moustique adulte se nourrissent de nectar.

Les maladies transmises par les piqûres de moustique

moustique danger

Les moustiques sont vecteurs de maladies graves qui, en l’absence de traitement, peuvent provoquer la mort. Les plus graves sont le paludisme, le zika et le chikungunya. On trouve le moustique tigre dans certaines communes de Savoie .

Le paludisme est transmis par la piqûre d’une espèce en particulier : l’anophèle. Le zika quant à lui est transmis par la piqûre du moustique « tigre ». Concernant le chikungunya, ce sont les piqûres des moustiques du type Aedes qui le transmet.

Cependant, les moustiques ne sont pas vecteurs de maladies sexuellement transmissibles tel que le VIH. Bien qu’ils aient piqué une personne ayant le virus de Sida ou une MST, pour des raisons qu’on ne peut pas expliquer clairement, ils ne vont pas contaminer d’autres personnes.

La contribution du moustique dans l’environnement

Seules les moustiques femelles sont agaçantes. Les mâles quant à eux ont un rôle important dans l’écosystème. Effectivement comme ils se nourrissent de nectar, ils sont des agents de pollinisation des plantes comme les abeilles et les papillons. Lisez notre article sur se débarrasser des insectes dans son jardin .

Aussi, les larves de moustiques constituent une source d’alimentation pour les poissons. Comme elles se trouvent sur une surface d’eau, ils constituent une proie facile, si on peut le dire, pour les poissons. Une fois adulte, ils sont aussi la cible des insectivores comme les oiseaux, les bactériens, les chauves-souris etc.

Bref, le cycle de reproduction d’un moustique est un processus assez rapide étant donné qu’il passera de l’état de larve à l’état adulte en moins de 15 jours. Sauf évidemment au cours de l’hiver, le cycle deviendra plus long. Somme toute, il est vraiment important de prendre des mesures pour les éradiquer afin d’éviter leur propagation.

Il y a plusieurs méthodes pour se débarrasser des moustiques que ce soit les méthodes par produit chimiques ou naturels. Le point le plus important c’est qu’il ne faut jamais être indifférent face à l’apparition des premiers symptômes d’une maladie, engendrée par la piqûre d’un moustique.

Bons plans jardin & piscine avec Mano Mano

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Copyright 2018 Le Paysagiste - Tous droits Réservés - Architecte paysagiste - Contact

Recevez 4 Devis Gratuits de Paysagistes près de chez vousCliquez ici