La différence entre architecte paysagiste et jardinier paysagiste

La différence entre architecte paysagiste et jardinier paysagiste Large Image

L’étude d’un paysage nécessite un professionnel du métier, mais à qui doit-on faire appel ? À l’architecte paysagiste ou le jardinier paysagiste ? Bien que ces métiers soient tous deux relatifs au paysage, ils se diffèrent sur quelques points. L’architecte-paysagiste étudie les plans des paysages tandis que le jardinier-paysagiste intervient directement sur le terrain. Ainsi, le métier d’architecte demande beaucoup d’années d’études pour avoir ce titre, contrairement au métier du jardinier qui se rapproche à celui d’un technicien. Autrement dit, le parcours intellectuel n’est pas le même.
L’architecte-paysagiste pour l’étude du paysage

L’architecte-paysagiste pour l’étude du paysage

1036_508_TerreHistoire_Architecte_Paysagiste_Terre_Histoire

L’architecte-paysagiste n’est pas très répandu voire non reconnu juridiquement étant donné que ce métier est assez difficile à cerner. L’ordre des architectes protège également le terme « architecte », il est donc plus reconnu en tant que paysagiste. En effet, c’est un métier interdisciplinaire et les qualités requises sont complexes. Néanmoins, les architectes-paysagistes arrivent à se faire une place dans la société, car les gens font de plus en plus appel à leurs services. Généralement, l’architecte-paysagiste intervient entre l’environnement et l’architecture, des disciplines qu’il devrait maîtriser à priori. Son travail consiste à aménager et planifier un paysage rural ou urbain. Par ailleurs, il est plus sollicité pour les travaux d’urbanisme.

Face à son client, il ne devrait pas se limiter à la poésie et de l’esthétique. Pour mener à bien son travail, l’architecte-paysagiste doit avoir des connaissances élargies sur le projet de paysage, la culture, la biologie végétale, la science de la vie, les sciences sociales, les normes juridiques, les techniques de gestion ainsi que la communication.

Un architecte-paysagiste conçoit le plan exact du projet. Pour cela, il étudie le terrassement, l’architecture du milieu pour que le projet se fonde dans son environnement, les matières et le type de plants qui se cadreront avec le terrain (ensoleillement, type su sol, irrigation)

Le jardinier-paysagiste plus proche du terrain

tressage_osier_220909bd

Le métier de jardinier-paysagiste est à perfectionner sur le terrain. C’est un métier « touche-à-tout » qui requiert une grande résistance physique dans son élaboration, comme tout autre travail de chantier. Ce travail exige une habilité manuelle, un sens de l’observation et de l’initiative ainsi qu’un certain sens artistique. Un jardinier-paysagiste se charge de la préparation des sols, l’installation des pelouses, des fleurs, des arbres et des arbustes et assure son entretien tout au long de l’année. Outre que cela, il doit également maîtriser d’autres activités comme l’élagage, la construction de réseau d’irrigations, la réalisation des terrassements, des murets, de dallages, etc. Ainsi, le jardinier-paysagiste travaille plus sur le terrain par rapport à l’architecte-paysagiste.

Même après sa formation, le paysagiste poursuit l’apprentissage du métier à chaque intervention. Ce domaine est en pleine expansion, car les paysagistes (jardiniers ou architectes) sont sollicités tant par les entreprises que par les particuliers. Si les uns font appel à eux pour réaliser des parcs de loisirs, des jardins communaux, les autres souhaitent aménager leurs jardins et encore plus ..

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Copyright 2017 Le Paysagiste - Tous droits Réservés - Architecte paysagiste - Contact

Recevez 4 Devis Gratuits de Paysagistes près de chez vousCliquez ici