Mare à poisson : comment l’intégrer à votre jardin ?

Mare à poisson : comment l’intégrer à votre jardin ? Large Image

Une mare à poisson est une excellente idée pour donner une forme de vie dans votre jardin. En effet, cela attirera d’autres créatures (grenouilles, oiseaux, plantes aquatiques, …) qui ne feront qu’améliorer votre décoration extérieure. De plus, vous participerez ainsi à l’amélioration de l’écosystème. Découvrez ici, comment intégrer une mare à poisson dans votre jardin.

Choisir un bon emplacement

Choisir un bon emplacement

Pour que les poissons et les plantes dans votre bassin de jardin puissent vivre dans les bonnes conditions, il faut choisir le meilleur emplacement. Dans un premier temps, il faut s’assurer que la mare à poisson soit placée dans l’endroit le plus ensoleillé dans la journée. En effet, les plantes aquatiques nécessaires pour le bassin réduiront la pénétration de la lumière à l’intérieur.

C’est-à-dire qu’il faut créer le bassin loin des arbres hauts, mais aussi des végétaux caducs qui sont néfastes pour la qualité de l’eau. Par ailleurs, il faut faire en sorte qu’aucune racine ne pourrait perforer l’étanchéité du bassin.

Travailler un bassin profond

Travailler un bassin profond

Une fosse avec un trou profond est conseillée, surtout vers le centre. En effet, certains poissons aiment se trouver au fond du bassin, mais cela leur servira aussi de refuge en hiver. Un bassin avec un fond profond limitera les variations de température. Dans ce cadre, la profondeur minimum de la fosse centrale doit être de 80 cm. Mais l’idéal est de creuser jusqu’à 1,50 m.

Pour installer les différentes plantes aquatiques, il faut aménager différents niveaux d’eau. Vous pouvez par exemple créer un premier palier à 15 cm de la surface pour les plantes qui ne peuvent survivre dans les profondeurs. Ensuite, un autre à 35 cm et un palier de transition avant celui où vous allez installer les lotus et les nymphéas (à environ 60 cm). À noter que tous les paliers doivent faire 30 cm d’épaisseur. Il faut également que l’installation assure une stabilité pour les paniers de plantes.

Se protéger des hérons

Se protéger des hérons

Pour une durée de vie optimale de vos poissons et des plantes dans le bassin, il faut se protéger des hérons. Il s’agit des oiseaux qui sont des vrais chasseurs de plantes et d’animaux aquatiques.

Pour cela, vous pouvez installer une statue de héron au milieu du bassin. Cela permettrait d’éviter les autres visiteurs puisqu’ils n’aiment pas partager. Il existe aussi des filets pour hérons que vous pouvez acheter dans des magasins spécialisés. Sinon, vous pouvez aussi opter pour des effaroucheurs (appareils sonores pour éloigner l’intrus), à condition qu’il y ait un endroit assez loin de la maison pour les installer.

Choisir un système de filtration

Choisir un système de filtration

Avec un bon équilibre de l’écosystème de votre bassin, les plantes et les poissons eux-mêmes se chargeront de la filtration de l’eau. Toutefois, vous pouvez quand de même placer une couche de pouzzolane au fond pour servir de filtre, mais ce n’est pas obligatoire.

D’autre part, il existe aussi des dispositifs pour évier l’évaporation de l’eau. Vous en trouverez différents modèles dans les jardineries, physiques ou en ligne. Dans tous les cas, il faut que tous les dispositifs que vous choisissez soient de bonne qualité.

Quel matériel pour la structure du bassin ?

structure du bassin

Pour une mare à poisson, vous pouvez construire un bassin en argile compactée de 40 cm d’épaisseur. Par contre, le terrain doit être adapté à une forte imperméabilité. Il faut également que le compactage soit effectué dans les normes.

Dans le cas où la mare ne dépassera pas de 3 000 litres, vous pouvez opter pour un bassin préformé en fibres. Ce matériel est plus solide. De plus, son installation est simple et rapide.

Pour un bassin de taille moyenne, une bâche en PVC, serait une solution plus économique. Cependant, il faut opter pour une bâche plus épaisse pour garantir sa solidité.

Pour un grand bassin, l’idéal est d’opter pour une bâche EPDM. Plus élastique et plus résistante, elle a une durée de vie supérieure à celle du PVC. Ce qui explique son coût plus élevé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© Copyright 2012-2020 Le Paysagiste - Tous droits réservés - A propos - Devis gratuit architecte paysagiste - Mentions légales - Contact

Recevez 4 Devis Gratuits de Paysagistes près de chez vousCliquez ici