Comment faire pour protéger les plantes du jardin et le potager quand on a un chien ? 

Comment faire pour protéger les plantes du jardin et le potager quand on a un chien ?  Large Image

Le jardinage est pour beaucoup un excellent moyen de se détendre et de faire une activité physique douce avec pour résultat un beau jardin après les travaux.

Néanmoins, quand on a un chien, il n’est pas rare que les efforts fournis soient un peu plus importants que pour celles et ceux qui n’ont justement pas d’animaux de compagnie chez eux. Pourquoi ? Tout simplement, parce que nos compagnons canins sont des petits curieux et qu’ils seront très tentés d’aller explorer le jardin, voire, faire la cueillette de quelques fleurs. Lorsque cela se produit, il faut reconnaître que ce n’est absolument pas amusant et puis surtout, il faut recommencer tout le travail déjà fait pour réparer les dégâts. 

Ainsi, pour ne pas se fâcher contre le toutou et pour s’épargner quelques heures de jardinage, sachez qu’il y a quelques astuces à mettre en place pour protéger votre extérieur de ce dernier, sans pour autant trop le restreindre dans ces mouvements. 

Comment ? Quelles sont ces astuces ? Voici les réponses tout de suite. 

1. Mettre des clôtures autour des zones à protéger

proteger-jardin-cloture

Cette solution est simple à appliquer puisqu’elle consiste à installer des clôtures ou encore des grillages tout autour des endroits que vous souhaitez protéger dans votre jardin. 

Par exemple, si vous avez des carrés de fleurs, un potager ou encore un verger à sécuriser, vous pourrez facilement interdire l’accès à votre chien avec ces dispositifs. Il aura toujours accès aux autres zones du jardin et il pourra s’amuser tranquillement (et surtout librement) sans pouvoir s’approcher du “fruit de votre dur labeur”. De cette façon, vos plantes resteront intactes. 

2. Créer un espace dédié au chien

La meilleure technique pour empêcher votre chien d’aller fourrer sa petite truffe partout dans votre jardin, c’est de lui créer un espace qui lui est entièrement dédié. 

D’une part, cela lui permettra de rester dans sa zone et d’autre part, vous aurez l’esprit tranquille lorsque vous ne serez pas chez vous. Pour cela, vous pourrez l’attirer dans une partie du jardin avec ses jouets préférés, du sable ou encore des objets à mâcher, entre autres. L’objectif est de rendre cette zone suffisamment intéressante pour qu’il n’ait pas envie d’aller ailleurs et si vous manquez d’idées en termes d’accessoires ou de jouets, rendez-vous sur https://www.abc-chiens.fr/ pour trouver tout ce qu’il faut. 

3. Aménager le jardin différemment

Afin de mieux protéger votre jardin, un petit réaménagement s’impose. 

Autrement dit, en aménageant votre extérieur, vous pourrez penser à mettre les éléments “fragiles” hors de portée de votre toutou. À titre d’exemple, il peut s’agir des bacs à plantes et des pots de fleurs que vous disposerez en hauteur. De cette manière, votre médor n’y touchera pas, parce qu’il ne pourra pas les atteindre. 

Une autre astuce que vous pourrez tenter, c’est de mettre des produits amers dans le jardin. 

Attention ! Pas n’importe lesquels, car le but n’est pas de causer du tort à votre animal, mais seulement de le dissuader d’aller à certains endroits du jardin. Pour cela, un mélange d’orange amère et de marc de café devrait sans aucun problème éloigner ce dernier de vos belles plantes. D’autant plus que vous allez en même temps nourrir votre jardin. 

4. Le vinaigre pour repousser le chien

Les chiens ont généralement une sensibilité accrue à certaines odeurs et le vinaigre fait partie des aliments qui les rebutent le plus. 

C’est également le cas de certaines épices, comme le poivre, parce qu’avec leur flair redoutable, le simple fait d’en pulvériser (légèrement) dans certaines parties du jardin va les éloigner. D’ailleurs, ils n’auront même pas l’audace de s’en approcher ! 

5. Apprendre au chien à ne pas s’approcher de vos plantes

proteger-jardin-apprentissage-chien

Votre toutou est un animal intelligent. 

La plupart du temps, il vous comprend lorsque vous lui parlez. De ce fait, vous pouvez miser sur l’apprentissage pour le garder éloigné de vos plantes et de votre potager. Pour cela, il conviendra de passer suffisamment de temps avec ce dernier dans le jardin et lorsqu’il voudra s’approcher des zones “interdites”, vous allez lui signaler un “non ferme” (sans lui faire peur avec des cris) pour qu’il comprenne qu’il ne faut pas y toucher. Après cela, vous pouvez le récompenser avec quelques friandises. Cela vous prendra un peu de temps au début, mais les résultats sont généralement satisfaisants. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© Copyright 2012-2022 Le Paysagiste - Tous droits réservés - A propos - Devis gratuit architecte paysagiste - Mentions légales - Contact

Recevez 3 Devis Gratuits de Paysagistes près de chez vousCliquez ici