Se passer des pesticides : voici les alternatives naturelles

Se passer des pesticides : voici les alternatives naturelles Large Image

L’utilisation des pesticides, principalement chimiques, est monnaie courante dans le domaine de l’agriculture. Effectivement, pour bon nombre de producteurs, seule la maximisation du rendement prime. Ils ne prennent pas en compte les effets dévastateurs de ces puissants produits chimiques, aussi bien sur l’environnement que sur leurs propres santés. Pourtant, il existe bel et bien bon nombre de solutions naturelles et efficaces afin de protéger nos cultures.

Les pesticides chimiques sont plus néfastes qu’efficaces

Procédons à un bref rappel concernant le pesticide avant d’entamer le sujet. Il s’agit d’un mélange chimique destiné à prévenir ou à détruire des organismes nuisibles à la culture.

Le pesticide constitue une menace réelle pour l’homme, des cas de cancer, d’infertilité masculine ont été constatés ; il y a même eu des cas où un fœtus fut gravement atteint. Dans les régions agricoles où les habitants sont les plus exposés aux pesticides, des cas d’intoxications directes, voire même des décès ont été recensés.

Les effets nocifs sont plus alarmants sur l’environnement, les pesticides polluent l’air tout d’abord. Ensuite, ils bouleversent tout un écosystème, comment ? Un exemple tout simple : prenons la chaîne alimentaire animale, un vers de terre contaminé sera mangé par une espèce placée plus haut dans la chaîne qui sera à son tour contaminée et ainsi de suite.

Nous oublions souvent également que tout ce que nous déversons sur le sol finit toujours dans la nappe phréatique ; l’eau potable disparaîtrait de la surface de la terre.

Tous ces dangers sont bien réels et ont fait réagi les autorités en promulguant des textes relatifs à l’interdiction d’utiliser des pesticides chimiques .

La prévention avant l’action

Sans pesticide

Les pesticides contiennent des insecticides, des herbicides, des parasiticides et enfin des fongicides.

La méthode naturelle la plus simple ne serait-elle pas de seulement empêcher la formation des champignons dans un premier temps ? Par quels moyens ? Tout d’abord il faut savoir que les champignons se forment lorsque la terre est trop acide ; il faut donc faire une rotation des cultures de temps en temps et drainer le sol.

Ensuite, il est également possible de prévenir la formation de mauvaises herbes en usant de la technique du paillage. Elle consiste à bloquer l’humidité et la lumière favorisant le développement des herbes, en tapissant le sol d’une couche de sédiments biodégradables.

En ce qui concerne la prévention contre les insectes et les parasites, le recours aux plantes répulsives est une méthode très efficace. On peut citer le basilic et la lavande qui, plantés à des endroits stratégiques feront fuir les mouches, les moustiques, les fourmis et les pucerons.

Les herbicides naturels

Nous avons parlé de prévention, mais quand les mauvaises herbes se sont déjà installées, pas de panique. Diverses solutions naturelles permettent d’en venir à bout.

Plusieurs méthodes sont possibles, mais à y regarder de plus près, ces méthodes partent du même principe : brûler le nuisible jusqu’à la racine. Soit avec de l’eau chaude, soit avec du bicarbonate de soude qui est biodégradable et non-toxique.

Il existe aussi une technique un peu plus moderne qui consiste à utiliser un appareil qui tue l’herbe en lui infligeant un choc thermique.

Éliminer les champignons naturellement

Nous avons ici de vraies méthodes de grand-mères qui ont fait leurs preuves.

Tout est basé sur l’infusion de plantes, tels la prêle des champs et la feuille d’absinthe, ou aussi l’ail ; même le lait pasteurisé est parfois utilisé sans additif ni diluant. En effet ils contiennent des éléments antifongiques, mais sans danger pour l’environnement.

Éradiquer efficacement et surtout naturellement les insectes et les rongeurs

Rien de plus efficace pour éliminer un nuisible que de le mettre face à son ennemi ou à son prédateur naturel, un rapace fait fuir les rongeurs par exemple ; une grenouille se délecte d’insectes, de limaces, de vers

Par conséquent il suffit de favoriser les conditions de vie de ce dernier, autrement dit, lui fournir un abri et de la nourriture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© Copyright 2020 Le Paysagiste - Tous droits Réservés - Devis gratuit architecte paysagiste - Mentions légales - Contact

Recevez 4 Devis Gratuits de Paysagistes près de chez vousCliquez ici