Les 2 étapes pour fabriquer son compost maison

Les 2 étapes pour fabriquer son compost maison Large Image

Au 21ème siècle, il est fondamental de comprendre que tout un chacun est responsable de la protection de l’environnement. Pour cela, il faut commencer par une gestion efficace des déchets à son domicile. Dans cet article, nous allons voir ce qu’il faut faire pour produire du compost « fait maison », car il ne suffit pas d’avoir des accessoires de jardinage pour pouvoir jardiner correctement.

Choisir les matières pour son compostage

Qu’est-ce que le compost ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il faut d’abord apporter une définition simple à la notion de compost. Quand on parle de compostage, il s’agit toujours de recyclage de déchets. En effet, il s’agit d’une technique ancienne qui consiste à utiliser des déchets organiques pour fertiliser la terre.

Ce sont les micro-organismes du sol qui vont transformer ces déchets de telle sorte qu’ils nourrissent la terre en rapportant les éléments naturels que les plantes utilisent pour leur propre développement. Il s’agit alors de créer un cycle qui se répète à chaque fois dans la nature.

Compost maison

Les déchets à utiliser pour le compost

Quand on parle de compost maison, on pense directement à du 100% naturel. Dans cette optique, on peut être sûr que les déchets verts de la maison seront très efficaces. De toute manière, il ne s’agit que d’un juste retour à la terre de ce qui y vient. Il en est de même pour les fleurs fanées, les plantes d’appartement à l’intérieur.

Pour l’extérieur, on peut utiliser également les feuilles mortes, les herbes séchées. L’essentiel est que les matières soient broyées pour permettre aux micro-organismes d’être plus efficaces. Il faut aussi que les déchets soient les plus divers possible.

Les matériaux à éviter pour le compost

Mais il faut faire attention, car certains déchets ne sont vraiment pas bons pour le compost. Il faut absolument éviter les plantes malades et même les plantes qui ont des risques de maladies, on peut citer les arbres fruitiers. Tous les déchets qui se décomposent lentement ne devraient pas être utilisés pour le compost.

Il est essentiel de souligner l’importance du fumier : il peut être utilisé s’il est bien décomposé, car dans le cas contraire, le fumier frais est trop concentré et empêche la croissance des plantes.

Compost maison

Déterminer où faire le compost

Il va sans dire qu’on ne peut pas faire un compost à n’importe quel endroit, il faut s’assurer de le faire dans un endroit convenable.

Il faut éviter de mettre le compost dans un endroit avec trop de soleil, car la température en hausse continue risque de le dessécher. Le meilleur endroit pour un compost maison est un coin bien à l’ombre. Il suffit de l’arroser de temps à autre, mais il faut également faire attention à ce qu’il n’y ait pas trop d’eau non plus.

Dans un appartement, on procède à un vermi-compostage. Il s’agit d’une petite poubelle où des petits vers rouges vont transformer les déchets en humus.

S’il s’agit d’un grand jardin, il suffit de prendre un tas de déchets et le fixer dans un coffrage en treillis. Le trou doit être au maximum de 20 centimètres et être d’une largeur équivalente au tas de déchets qui le compose et doit être recouvert.

Il faut aussi faire en sorte que le compost reste bien humide et garde une température ambiante. Un tas volumineux et une température haute et constante garantissent un compostage plus rapide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© Copyright 2012-2020 Le Paysagiste - Tous droits réservés - A propos - Devis gratuit architecte paysagiste - Mentions légales - Contact

Recevez 4 Devis Gratuits de Paysagistes près de chez vousCliquez ici