Taille des rosiers : comment bien les tailler ?

Taille des rosiers : comment bien les tailler ? Large Image

Une roseraie réussie, c’est avant tout une roseraie qui est bien entretenue. Pour qu’un jardin ou un parterre de roses soit harmonieux, il est essentiel de bien couper les plantes afin qu’elles ne détonnent pas dans le paysage. C’est également dans le but d’avoir une plantation de roses bien forte et résistante. Pour des soucis d’esthétique également, tailler des rosiers permet d’obtenir une forme élégante agréable à l’œil. Voici alors des astuces pour procéder à une bonne taille de rosiers.

Les règles de base pour bien tailler

Les gestes à adopter

Pour bien tailler des rosiers et ne pas risquer d’abîmer la plante, il est essentiel de savoir sur quelles parties il faudra couper. Afin de bien protéger l’ensemble du rosier d’éventuelles attaques de maladies ou d’insectes, la coupe devra se faire tout en veillant à ce que le cœur de la plante soit bien dégagé. C’est pour faire en sorte qu’il soit facilement accessible lors de son entretien.

Ensuite, s’il est remarqué que certaines branches commencent à se croiser entre elles, il est alors temps de les couper. Il est conseillé de bien déterminer les yeux sur un rosier, car les branches qui vont donner des bourgeons s’y situent. Pour tailler sans faire de faux mouvement, il faudra veiller à couper une branche située en dessus d’un œil, qui est tourné vers l’extérieur.

Bien choisir ses instruments

Pour bien tailler des rosiers, il est essentiel de couper de façon à ce que les branches donnent une pente tournée vers l’extérieur. C’est pour faire en sorte que l’eau ne coule pas sur l’œil des roses. Tailler des rosiers ne peut pas se faire avec des instruments choisis au hasard. Il est important de bien les soigner pour ne pas impacter sur la santé des plantes.

Avant de se mettre à tailler un rosier, il faudra penser en premier lieu à bien désinfecter la lame du sécateur. C’est une précaution importante à prendre pour ne pas transmettre des risques de maladies à d’autres plantations. Pour ne pas avoir une coupe irrégulière et mal faite, la lame de l’instrument doit être bien aiguisée.

Les bons moments pour procéder à une taille

Types arbustifs et grimpants

Ce type de rosier doit être coupé court pour lui permettre de repousser sainement et vigoureusement. La meilleure période de l’année pour le faire se situe entre le mois de mars et le début du mois de juin. Les branches à couper sont principalement des branches poussant latéralement. Celles qui sont axiales ne devront pas être touchées.

Type tige et buisson

Ce type de rosier est connu pour sa pousse évasée. Cela signifie qu’au moment de les tailler, il faudra garder environ cinq branches et les jeunes pousses ne seront pas touchées. Le moment de la taille devra attendre le fait que le dernier gel de l’hiver se termine. Donc, entre la fin du mois de février et le mois d’avril.

Type miniature

Les rosiers miniatures se font tailler en mars. Il faudra bien observer les branches qui peuvent donner de belles fleurs et qui sont encore susceptibles de bien pousser. Tandis que les branches qui sont déjà vieilles et fragiles se feront couper. Sur une branche, il ne faudra contenir qu’entre trois et cinq yeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© Copyright 2020 Le Paysagiste - Tous droits Réservés - Devis gratuit architecte paysagiste - Mentions légales - Contact

Recevez 4 Devis Gratuits de Paysagistes près de chez vousCliquez ici